Au-delà de l’horreur, les problèmes soulevés par l’attaque de Charlie Hebdo

Au-delà de l’horreur, les problèmes soulevés par l’attaque de Charlie Hebdo

 
L’attaque en elle-même a été un choc pour tout le monde. On se croit protégé en France, on croit que ça n’arrive qu’aux autres, et la réalité nous rattrape. Tout peut arriver si les gens ont décidé d’être inhumains. Des hommes ont tué au nom de la religion, ils ont crié avoir vengé Mahomet. Je ne peux assimiler l’aberration de cette affirmation. Ça a été violent, sans pitié, ils sont entrés et ont tiré dans le tas. Des personnes innocentes mais engagées, sont mortes, lâchement assassinées. On a choisi la facilité des armes parce qu’on ne supportait pas les dessins. Je n’en reviens toujours pas, et j’ai été profondément choquée quand j’ai appris la nouvelle. Ça fait franchement flipper.
 
Les ravages de la religion poussée à l’extrême
 
Quand Charlie Hebdo dénonçait l’absurdité du détournement des textes religieux par les extrémistes
On tue donc encore au nom de la religion. Pour quelque chose d’abstrait, quelque chose qui n’existe peut-être pas, et c’est révoltant. Il n’y a évidemment aucune bonne raison pour tuer, mais celle-là est vraiment vraiment ridicule, et ça rend l’attaque encore plus triste, encore plus abjecte, encore plus de nature à nous laisser azimutés, ne concevant pas ce qu’il vient de se passer. Comment peut-on encore rejeter, mettre à l’écart, violenter et tuer des gens parce qu’ils sont de telle ou telle religion, de telle nationalité, de tel bord politique, ou parce qu’ils ne pensent pas comme nous et nous critiquent ? Comment peut-on avoir un cœur et un cerveau, et planifier d’assassiner des innocents, qui ne nous ont attaqués que par l’humour, et qu’on va aller trouver sans défense, non-armés ? Puis des otages, qu’on a choisi et tué parce qu’ils étaient juifs ? Tout ça au nom d’une religion qui, en vrai, condamne la violence ? Comment peut-on se convaincre que c’est ce que Dieu veut, ce que le prophète aurait voulu ? Et comment peut-on utiliser cela comme justification de meurtre ? Cela me dépasse complètement. La religion est à l’origine quelque chose de positif, dont le message fondamental, s’il ne devait y en avoir qu’un, est de s’aimer les uns les autres. Aucune religion, aucun Dieu ne prônerait d’assassiner son prochain en son nom. C’est complètement aberrant qu’il y ait encore des violences religieuses aujourd’hui, partout dans le monde.
 
Le risque d’un certain « chauvinisme »
 
Car justement, on ne parle que de ça depuis mercredi, tout ça parce que cela se passe en France, alors que partout, tous les jours, il y a des victimes d’islamistes, et d’autres guerres. Quelque chose donne l’impression qu’on considère cet attentat plus important parce que c’est en France. Certes, cela nous touche plus, on se sent plus concernés, on connaissait ces noms, ces visages, et beaucoup de gens les connaissaient personnellement. Cela nous touche en plein cœur, c’est soudainement proche de nous, on se dit que ça peut nous arriver, donc c’est légitime d’en faire toutes les unes de journaux. C’est d’ailleurs positif cette solidarité nationale, de voir le pays uni, même si c’est dans le deuil. Mais les médias, en concentrant presque toute leur actualité sur cet événement depuis quelques jours, pourraient peut-être laisser une toute petite place à ce qui se passe ailleurs. Cela tient du même phénomène habituel, celui de parler de certains événements par période, avant d’oublier un peu. Sauf que les événements continuent : les exactions de Daesh en Syrie, en Irak, et contre les Kurdes ; les Talibans qui sévissent au Pakistan. Il y a aussi Boko Haram qui continue à perpétrer ses massacres au Nigéria…  Rien que ces derniers jours, ils ont tué près de 2000 personnes, rasé entièrement 16 villes et villages… Hier, samedi 10 janvier, une bombe fixée sur une fille 10 ans a explosé en plein marché, tuant au moins 19 personnes à Maiduguri, dans le Nord-Est. S’il est évident que les Français sont touchés et choqués, on peut juste remarquer que la mobilisation de la communauté internationale prête moins d’attention à ces victimes-ci qu’aux nôtres.
L’islamisme radical est arrivé chez nous mais ça fait bien longtemps qu’il est présent dans le monde et qu’il fait des ravages tous les jours. Les morts se comptent en milliers. Peut-être qu’on s’habitue, qu’on banalise. Et évidemment qu’on est moins touché quand ce n’est pas dans notre pays. Mais derrière chaque mort il y a une famille, et chacun était important là où il était. Il faut bien sûr parler de Charlie Hebdo, mais on pourrait peut-être continuer à suivre le reste, et pas simplement quand c’est la tendance. On ne parle plus de la Crimée, on parle de la Palestine de temps en temps…Palestine-Israël, là aussi, guerre de religions et de nationalités. C’en est de même quand on parle de crash d’avions. S’il y a des victimes françaises on en parle plus, on insiste, cela semble plus important. J’ai parfois la sensation qu’on en parle d’une manière qui donne plus d’importance aux victimes françaises. Alors qu’au final, toutes les victimes comptent.
L’autre sujet, c’est la liberté d’expression, dont on parle soudainement. Mais il ne faudrait pas attendre ce genre de situation pour en parler, d’autant que les contextes de liberté d’expression bafouée ne manquent pas. Elle est entravée partout, y compris en France, qui n’est pas le pays le mieux classé niveau liberté de la presse. C’est aussi intéressant d’entendre Philippe Val sur France Inter qui dit qu’il faut la défendre, ayant lui même renvoyé Stéphane Guillon quand il devenait trop incisif lors de ses chroniques. On peut aussi pointer la présence ironique à la marche parisienne de chefs d’Etat qui ne sont pas parmi les plus fervents démocrates. Alors oui la liberté d’expression et de la presse sont fondamentales et doivent être défendues. Mais on peut aussi parler de celle bafouée par les autorités de tous les pays du monde, et pas seulement quand des individus en viennent à tuer des dessinateurs en France.
 
L’inévitable récupération politique
 
Si la sincérité est sûrement réelle chez chacun, le risque de la récupération politique n’est tout de même pas loin. Peut-être même qu’il a traversé l’esprit d’Hollande qu’il pourrait bénéficier d’une hausse de popularité avec cette unité du pays? C’est ensuite Marine Le Pen qui en a évidemment profité, en annonçant avant tout le monde que les coupables étaient forcément des islamistes, et en brandissant ensuite la peine de mort comme solution à tous les problèmes. Bel exemple d’instrumentalisation d’un drame pour se ramener des électeurs, qui me donne la nausée.
C’est aussi intéressant de voir que tous les politiques et people sont soudainement unanimes sur Charlie maintenant qu’il est mort, alors qu’avant tout le monde ne chantait pas leurs louanges. Le FN, qui était souvent la cible du journal, l’avait plusieurs fois poursuivi en justice.
 
 
Le piège : les réactions islamophobes décomplexées
 
La conséquence malheureusement inévitable d’un tel attentat à revendication religieuse est qu’il nourrit la haine anti-musulmans, et ouvre la porte à des agressions islamophobes décomplexées.
Ça a déjà commencé, des mosquées ont été attaquées, des individus, des familles en pleine rue… Certains se sentent maintenant le droit d’aller agresser leur voisin, de vandaliser des lieux de culte par vengeance.
Ces gens-là n’ont rien compris. Le problème est que l’attentat jette l’opprobre sur les gens de même confession que les agresseurs, par amalgame pur et simple. Le pire étant que du coup on demande aux Musulmans de se justifier et de se distancier, voire de se désolidariser des terroristes, ce qu’ils ne devraient pas avoir à faire. Je trouve scandaleux qu’on le leur demande. Ils ne sont pas extrémistes, ce sont juste des gens normaux, qui ont le droit d’avoir une religion, qui est, comme les autres, pacifique. Il est à craindre que la situation parte un peu en vrille, que la violence se décomplexe, que de plus en plus de gens adhèrent à des idées comme celles du Front National. Tout le monde a été choqué, tout le monde est indigné, les musulmans autant que tous les autres français. Attaquer des musulmans non extrémistes, des personnes lambda, n’a aucun sens, ne vengera pas Charlie Hebdo, et ne fait qu’augmenter le climat de violence. J’espère seulement que le climat s’apaisera. Il est évident que ce mouvement de solidarité nationale est positif, c’est beau de voir les gens s’indigner et s’unir. Mais attention à la récupération politique et aux réactions stupides et non pertinentes d’islamophobie. Les seules personnes à blâmer, ce sont les coupables.
Ce qui s’est passé à Charlie Hebdo est donc très choquant, très triste, et on a beau dire, ça fait peur. Mais ce qui fait également peur c’est la tendance globale, c’est la montée des extrémismes dans le monde, le fait que les gens tuent pour la religion, et le fait qu’on s’y habitue presque. Ce qui fait peur, ce sont les réactions à l’attentat, les récupérations politiques. Ce qui fait peur, ce sont les gens qui répondent à la violence par la violence, en faisant des amalgames et en attaquant les mauvaises personnes. Ne laissons pas le pays s’emballer dans la violence. Charlie Hebdo répondra très bien à cette attaque. En continuant à vivre et à faire rire. En répondant à la violence par l’intelligence. Ce serait bien que tout le monde y travaille un peu chaque jour, et le fait que tant de gens s’unissent aujourd’hui dans le pacifisme et le militantisme républicain donne de l’espoir.

 

Ecrit par Deborah L

14 Commentaires

  1. Pingback: hollywood casino online

  2. Pingback: slot machines

  3. Pingback: generic for lumigan eye drops

  4. Pingback: payday loans online

  5. Pingback: loans for bad credit

  6. Pingback: Online Casinos 2020

  7. Pingback: most trusted online gambling sites

  8. Pingback: number one us online casino

  9. Pingback: real money casino

  10. Pingback: casino world

  11. Pingback: slot machines

  12. Pingback: india pharmacy online

  13. Pingback: keto vegetables

  14. Pingback: zoom gay dating site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php