Ce pour quoi on a pu se réjouir en 2014

Ce pour quoi on a pu se réjouir en 2014

J’ai tapé 2014 dans Google : résultat des « tendances » : Julie Gayet, Nabilla, Coupe du Monde, iPhone 6, Dieudonné. Oui, soit. Il y a peu d’heureux événements dans ces mots-clés, et pourtant, on a eu de quoi se réjouir en 2014. Vous savez, ces moments où on se dit que c’est une bonne nouvelle, ces petites choses qui nous ont rendu plus heureux, plus sereins ou pour un instant plus confiants, voire fiers. Retour sur tous ces petits coups de cœurs.
 
Mondiaux et JO, ces événements sportifs qui ont ravi les fans
 
D’abord, la coupe du Monde de foot… et surtout la demi-finale Allemagne-Brésil. Et, évidemment, la finale.
 
 
Je n’arrive pas à savoir quel selfie de Podolski je préfère
C’est personnel, mais les événements sportifs peuvent vraiment me faire vibrer, et une fois de temps en temps, il y a un mondial épique. Cette année, la trajectoire de la Mannschaft a été en elle seule un gros kiff permanent. En explosant les Brésiliens 7 à 1, c’en était presque gênant. En gagnant la finale, elle a eu ce qu’elle méritait depuis longtemps, et a rendu des millions d’Allemands heureux, heureux, glücklich quoi. Les Allemands Champions du Monde, c’est que du bonheur. Même si en-dehors de la sphère sportive, ce Mondial a eu des répercussions sociales catastrophiques, ce qui laissera un goût très amer aux Brésiliens.
C’était une bonne année pour le sport d’hiver français aussi ! Lors d’une compétition elle aussi très controversée à Sotchi en Russie, les athlètes français ont battu leur record de médailles à des JO d’hiver, ramenant 15 médailles à la maison, et une nouvelle idole, Martin Fourcade, le champion de biathlon.
Enfin, la France a accueilli les Jeux équestres mondiaux cet été. Ça a ravi les fans d’équitation, et pour les autres, ça leur a peut-être fait découvrir quelque chose de nouveau. Je dois dire que la finale de saut d’obstacles qu’on m’a obligée à regarder s’est révélée assez exaltante ! Et voir le Français Patrice Delaveau finir vice-champion du monde, malgré la déception de voir s’échapper la première place, a été assez ouf.
 
Les otages libérés
 
Serge Lazarevic à son arrivée en France
 
C’est le genre de nouvelle que tout le monde trouve bonne. Un Français retenu quelque part dans le monde revient au pays, et c’est le soulagement général. L’année dernière il y a eu Florence Cassez, les années précédentes Ingrid Betancourt, Florence Aubenas. Après l’effroi ayant suivi l’exécution d’Hervé Gourdel, la libération de Serge Lazarevic le 9 décembre, trois ans après avoir été enlevé par Aqmi au Mali, a été la bonne nouvelle de cette fin d’année.
Plus tôt dans l’année, en avril, 4 journalistes français étaient rentrés en France après 10 mois de captivité en Syrie. Si ces libérations sont toujours des bonnes nouvelles, et un choix assumé de l’Etat Français, elles posent la question de la rançon. Qu’a-t-on donné en échange pour que ces personnes soient libérées ? Pour les journalistes, la presse allemande avait avancé le chiffre de 13 millions d’euros versés à leurs ravisseurs, mais le Ministère de la Défense avait démenti.
 
Les Prix Nobel
 
Les lauréats du prix Nobel de la paix 2014
Le prix Nobel de la Paix est symboliquement le plus attendu chaque année, et cette fois, il a été salué : l’attribuer à Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi est témoin de l’importance accordée aux droits des enfants, et souligne l’espoir que suscitent des travaux et des personnes comme les deux lauréats. L’attribuer à Malala est aussi un signal fort envoyé aux extrémistes, aux radicaux, aux Talibans, qui contrôlent certaines parties du monde, notamment au Pakistan, où ils empêchent les filles d’accéder à l’éducation.
Mais le cocorico de l’année c’est surtout l’attribution de non pas un mais deux prix à des lauréats français : la littérature à Patrick Modiano et l’économie à Jean Tirole. On peut dire que ça nous a apporté notre lot de satisfaction chauviniste.
 
Du mieux pour les minorités sexuelles
 
Malgré la Manif pour tous et ses semblables, plusieurs choses ont fait du bien à la communauté LGBT en 2014 : de nombreux Etats ont autorisé le mariage gay : le Luxembourg, 5 Etats du Mexique, la Grande-Bretagne, et une ribambelle d’Etats Américains : l’Illinois, l’Oregon, la Pennsylvanie, l’Utah, l’Oklahoma, la Virginie, le Wisconsin, l’Indiana, le Colorado, le Nevada, l’Idaho, la Virginie Occidentale, la Caroline du Nord et du Sud, l’Alaska, l’Arizona, le Wyoming, le Kansas, le Montana, et la Floride.
 
En France, les enfants de GPA nés à l’étranger pourront désormais obtenir la nationalité française, ce qui d’ailleurs va concerner plus de famille hétéro qu’homoparentales.
 
C’était aussi l’année d’histoires personnelles, qui ont augmenté la visibilité, la tolérance et contribuent à banaliser la chose : Laverne Cox première femme transsexuelle en une du Time, les coming-out d’Ellen Page, de Tim Cook ou encore du chanteur Sam Smith, mais aussi, et c’est important pour briser l’omerta dans le sport, le footballeur Thomas Hitzlsperger et le footballeur américain Michael Sam. C’était aussi marrant de voir Conchita Wurst gagner l’Eurovision, un concours de chant grand public, couronnant donc un personnage drag queen barbu, pour une chanson sur la tolérance et l’acceptation de soi. C’était encore plus marrant de la voir invitée aux Nations Unies et chanter pour Ban-Ki Moon :
 
 
 
Politique : quelques bonnes nouvelles
 
Malgré un gouvernement Français qui paraît complètement à la ramasse et perd de plus en plus de crédibilité, quelques bons textes ramènent un peu de satisfaction sur certains points : la réforme pénale engagée par Taubira devrait désengorger les prisons et mieux prévenir la récidive, la Loi pour l’égalité Hommes-Femmes engage des mesures pour contrer les violences conjugales, les discriminations, et favoriser l’égalité en entreprise. L’Assemblée Nationale vient également d’adopter la Loi de Transition énergétique, qui devrait permettre d’avancer dans le domaine de l’énergie, de lutter contre la pollution, de favoriser l’économie circulaire. On regrettera tout de même le recul sur le nucléaire.
Autre vote important : celui de l’Assemblée souhaitant reconnaître l’Etat Palestinien. Première étape pour que l’Etat Français le reconnaisse tout à fait, après la Suède cette année.
 
Au Burkina Faso, le dictateur Blaise Compaoré a fait ses valises suite à la pression de la rue, ce qui était plutôt une bonne nouvelle. A voir comment cela va se passer par la suite. Pour l’instant, Michel Kafando assure l’intérim, d’ici les prochaines élections.
 
En Espagne, la bonne nouvelle de l’automne a été l’abandon de la loi qui supprimait quasiment la possibilité d’IVG. Gros soulagement pour les Espagnols, en particulier pour les militants qui se sont battus pour garder leurs droits.
 
Et dans le reste de l’actu…
 
Ce qui apparemment a réjoui tout le monde mais m’a laissée de marbre a été l’événement Philae : le contact entre l’atterrisseur Philae de la sonde Rosetta lancée le 2 mars 2004 et la comète Tchourioumov-Guerassimenko a fait l’objet de toutes les attentions, permettant aux chefs d’Etats de faire des photos en lunettes 3D.
 
Ce swag!
C’était aussi l’année des grands élans de solidarité avec les hashtags sur les réseaux sociaux, parfois sincères, parfois un peu surfaits, mais qui ont envahi la toile, comme #BringBackOurGirls (d’ailleurs Boko Haram vient d’enlever 185 personnes, mais c’est pas trop le moment de faire des hashtags, c’est Noël). Les hashtags #EuroMaidan ou#MH17 se sont aussi répandus par milliers de messages de solidarité, tout comme celui-ci : ن#, désignant les Chrétiens persécutés en Irak.
On a également vu tourner #JewsAndArabsRefuseToBeEnemies, pour dénoncer l’assaut israélien sur Gaza, ou encore les nombreux tweets en rapport avec Ferguson, notamment lors de l’annonce de la non-poursuite du policier Darren Wilson, les internautes criant à l’injustice.

Et puis, c’est beau, il y a aussi eu #FreeNabilla. Oui oui.

 

Mais le plus important évidemment dans la planète pop a été le sacre de La Reine des Neiges comme meilleur film d’animation aux Oscars, et de Let it go comme meilleure chanson. Mais chacun ses priorités.
 
Et puis il y a eu ces petites choses, la catégorie « bien fait » : Zemmour viré d’iTélé, même s’il mériterait sûrement plus, les « pro de la drague » Julien Blanc et Sam Pepper critiqués, décrédibilisés, refoulés de partout, le Maire FN d’Hayange frappé d’un an d’inéligibilité… Ça c’était des bonnes nouvelles.
 

Alors oui on aurait pu revenir sur toutes les horreurs de cette année, sur Gaza, sur la Syrie, sur Ebola, les étudiants mexicains, l’Etat Islamique, Kobané, le FN aux Européennes, la Crimée, Malaysia Airlines, Boko Haram, les casseroles au Gouvernement et à l’UMP, la révolution des parapluies, Ferguson, c’est sûr, mais c’est trop rarement qu’on met en avant le positif. D’ailleurs quand on cherche un peu les rétrospectives de l’année, on n’a que les catastrophes. Alors qu’en fait, il suffit de chercher un peu pour reprendre foi en l’humanité.

Ecrit par Deborah L

20 Commentaires

  1. Pingback: online loans

  2. Pingback: cash payday

  3. Pingback: online casinos usa

  4. Pingback: play online casino real money

  5. Pingback: droga5.net

  6. Pingback: sildenafil 25 mg coupon

  7. Pingback: penicillin amoxicillin allergy

  8. Pingback: amoxicillin 875 mg

  9. Pingback: allergic reaction to azithromycin

  10. Pingback: celebrex logo

  11. Pingback: celebrex withdrawal

  12. Pingback: cephalexin dosage pnemonia

  13. Pingback: cephalexin 500 m

  14. Pingback: cymbalta ear ringing

  15. Pingback: is cymbalta an ssri

  16. Pingback: sildenafil citrate next day

  17. Pingback: online sildenafil canada

  18. Pingback: metformin 1000mg tab

  19. Pingback: voltaren arthritis cream

  20. Pingback: keto chicken salad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php