Pourquoi les médias boudent-ils le meilleur des sports français ?

Pourquoi les médias boudent-ils le meilleur des sports français ?


 Les Champions d’Europe 2014
 
Il y a 5 semaines, l’équipe de France de handball récupérait son titre de champions d’Europe, obtenu en 2006 et 2010, mais qui nous était passé sous le nez en 2012. Sur le banc des coaches, un nouveau venu : Didier Dinart, jeune retraité, passé de joueur à entraîneur adjoint. Didier Dinart est triple champion d’Europe, triple champion du monde, double champion olympique, mais aussi champion d’Espagne et champion de France. Didier Dinart a tout gagné, et s’il faisait du foot, il serait probablement ballon d’or et en couverture de nombreux magazines et journaux, et pas seulement sportifs. Didier Dinart est un des meilleurs handballeurs de la planète, mais peu auraient pu le dire. Après être devenu le sport d’équipe français le plus titré de l’histoire, et avoir refait le tour des plateaux pendant une semaine après l’Euro, le handball retrouve son désert médiatique habituel. L’équipe de France de handball est la meilleure au monde, et sert régulièrement aux Français -aimant célébrer les grandes victoires de leur nation- des trophées sur des plateaux d’argent. Pourtant, la communauté hand reste assez confidentielle, pour ce qui est de sa couverture médiatique tout du moins. A part Jackson Richardson puis Nikola Karabatic, quels autres joueurs sont connus au-delà des magazines spécialisés ? La télévision aussi boude les Omeyer et consorts. Les retransmissions sur les chaînes de télévision publiques se comptent sur les doigts d’une main. Au dernier euro, donc, l’intégralité des matches étaient retransmis sur Sport + ou Canal + Sport. Et ce n’est, comme d’habitude, que quand on arrive en finale que France Télévision s’empare du match.
 Dinart, triple champion d’Europe, triple champion du monde, double champion olympique, champion d’Espagne et champion de France
Un sport qui a pourtant tout pour plaire
 
Qu’en est-il alors de l’accessibilité du visionnage de ce sport, non seulement pour les adeptes, mais aussi pour tous ceux qui pourraient en faire la connaissance grâce au soutien des grands médias nationaux ? Le fait est qu’on ne parle de handball que pour des paris illégaux ou quand l’équipe de France gagne un grand trophée. Heureusement cela arrive au moins une fois tous les deux ans. On n’osera pas aller jusqu’à parler du manque total de visibilité du championnat national, et on ne poussera pas la témérité jusqu’à réclamer une couverture du handball féminin. Pourtant, le hand a tout pour plaire. Sport ultra accessible, des clubs un peu partout, une pratique qui ne coûte rien sinon la licence (et une paire de baskets), le handball est assez populaire dans tous les sens du terme. En effet, s’il reste toujours un peu dans l’ombre, c’est un sport dont le nombre de licenciés augmente chaque année (entre 2003 et 2013, les chiffres sont passés de 318000 à 500000 licenciés). Si ce n’est rien à côté des 2 millions de licenciés de la Fédération Française de Football, le nombre est assez conséquent et prouve le poids du handball dans le paysage sportif français. Aussi, faut-il encore répéter que le palmarès de nos joueurs et joueuses devraient être suffisants pour gagner l’intérêt des médias ? Hommes et femmes confondus, le handball français est quintuple champion du monde, double champion olympique et triple champion d’Europe. Bref, les arguments ne manquent pas : le handball est un sport spectaculaire, avec ses roucoulettes, chabalas et Kung-Fu, et simple à comprendre. Et s’il s’agit de fédérer les foules, le jeu à 7 a déjà eu ses moments mythiques, comme la finale du mondial 1995, celle du mondial 2001, ou la demi-finale du mondial 2007 volée à la France, dont l’amer sentiment d’injustice ne se sera apaisé qu’après le titre de 2009. Bref, le hand français est beau, populaire, accessible. Et il gagne.
Mais un décollement médiatique difficile
Alors, la question se pose : pourquoi le hand est-il toujours aussi peu mis en avant ? Qu’est-ce qui empêche les médias, les sponsors, les hommes d’affaires, et les jeunes voulant débuter un sport de se pencher un peu plus sur cette discipline? C’est peut-être tout d’abord un problème de culture sportive. Le hand semble avoir toujours été un sport familial, local, et humble. Même les plus grands joueurs se comportent comme des amateurs en dehors du terrain. Quand on rencontre Dinart ou Karaboué, on est surpris par leur amabilité, bonne humeur et humilité. Ces joueurs là ne sont peut-être pas faits pour jouer le jeu du marketing, bien que la Fédération Française de Handball ait tenté de faire des campagnes dynamiques et esthétiques. Il faut croire que face au géant football, l’image des joueurs hors terrain ne fait pas le poids, et perd donc de la visibilité médiatique et commerciale. Cette culture est aussi celle d’un sport où le sportif prime sur l’argent, où beaucoup de joueurs de première division ne sont pas professionnels, et où on ne voit pas les joueurs comme des produits ou investissements purement financiers. C’est donc un sport qui pâtit d’une image de non rentabilité, et en raison de médias et directeurs potentiels peut-être trop axés sur la rentabilité financière, c’est toute une communauté privée d’accès aux compétitions de son sport préféré. La problématique peut malheureusement être étendue à d’autres sports pourtant plébiscités, comme le basketball, sans parler des pendants féminins des sports collectifs connus au masculin. Malheureusement, il semble y avoir peu de chances que le handball gagne de l’intérêt sur le plan purement sportif. En effet, il sera difficile de faire mieux que de tout gagner.
Quel avenir médiatique pour les Bleues?
Ecrit par Deborah L

13 Commentaires

  1. Pingback: empire casino online

  2. Pingback: real money online casino

  3. Pingback: loans online

  4. Pingback: short term loans

  5. Pingback: best real money casinos

  6. Pingback: empire casino online

  7. Pingback: holly

  8. Pingback: elijah

  9. Pingback: hollywood casino online real money

  10. Pingback: slot machine games

  11. Pingback: casino game

  12. Pingback: sildenafil vs tadalafil

  13. Pingback: keto shake

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php