Comment une Maire écologiste a transformé une « dangereuse » ville américaine

Comment une Maire écologiste a transformé une « dangereuse » ville américaine


Tout n’est pas non plus désespérant dans ce monde, au contraire ! Parfois on entend parler de projets, d’événements, qui nous redonnent confiance en l’avenir. C’est le cas par exemple du souffle nouveau qui anime la ville de Richmond en Californie.
Richmond c’est une ville de 110 000 habitants, connue pour être dans les 10 villes les plus dangereuses des Etats-Unis. C’est une ville polluée, et sous l’égide du grand patron du pétrole Chevron. C’était une ville connue pour une délinquance accrue, et une pauvreté non négligeable, touchée fortement par la crise des subprimes qui a mené bon nombre de familles à perdre leur maison. Mais ça c’était avant. Avant l’arrivée de Gayle McLaughlin et de son équipe municipale en 2006.
Richmond, c’est maintenant la belle histoire d’une Maire écologiste qui prend les rennes d’une ville en déclin pour la transformer en vitrine d’une politique visionnaire. C’est maintenant l’histoire d’habitants qui vont voir leur quotidien s’améliorer grâce à une nouvelle impulsion positive qui non-content d’être à l’opposé du « tous pourris », va les combattre.
Un changement en profondeur
Depuis maintenant 8 ans, les autorités s’attaquent à la pauvreté et la délinquance. Leur philosophie ? prendre le mal à la racine, en mettant en place une politique d’éducation et d’activités censées canaliser les jeunes de quartiers sensibles, pour éviter qu’ils ne se tournent vers la délinquance. C’est ainsi que sont régulièrement organisés des ateliers municipaux, de jardinage, par exemple, ou encore de recyclage, de menus travaux etc., pour les jeunes de quartiers avec ou sans passé délinquant. L’évolution est progressive, mais la municipalité va noter un certain succès, à l’image de la baisse sensible du taux d’homicide. Mais ceci s’inscrit dans une politique plus vaste axée sur la jeunesse, avec la création de nouveaux centres socio-culturels et activités, comme par exemple le nouveau club de danse. L’année 2012 a aussi vu s’ouvrir de nouvelles places de jeux pour les enfants, inaugurées allègrement par Mme le Maire. La lutte contre la pauvreté transparaît aussi dans le projet de la ville de reprendre les crédits des familles victimes des subprimes en rachetant les maisons au prix du marché et en les revendant trois fois moins chères à leurs habitants. Mais la concrétisation de ce dispositif dépend d’un combat acharné avec les banques…
Une petite révolution verte
Mais Richmond c’est aussi la transition écologique. Dès 2007, la ville signe avec des municipalités voisines le Bay Green Corridor Partnership, accord de principe censé lancer une nouvelle économie, respectueuse de l’environnement et créatrice d’emplois et d’industries vertes, en misant notamment sur les énergies renouvelables. La floraison de nombre de panneaux solaires sur les toits des maisons et bâtiments municipaux en est un bel exemple. Sur le plan local, la nouvelle équipe s’est attaquée à l’entreprise pétrolière Chevron, que la municipalité va obliger à agir plus green, en mettant en place des normes environnementales à respecter. Jusque là, l’usine recrachait tranquillement ses tonnes de CO2 dans l’atmosphère, causant troubles respiratoires et autres maladies à ses habitants. 

Richmond, c’est donc la démonstration du fait que la volonté et la combativité d’un groupe de citoyens motivés avec un leader emblématique à l’opposé de ceux qu’on imagine réussir en politique (femme, sexagénaire et écologiste !) peuvent redonner un élan positif à une ville en perdition. C’est ce genre d’histoire qui redonne foi en la politique, en l’action citoyenne. Parfois, même si le changement prend son temps et que tout n’est pas parfait ni révolutionnaire, on voit que des motivations altruistes et progressistes, des avancées positives et concrètes sont possibles. La preuve !

La Maire Gayle McLaughlin lors d’une journée d’action pour une « justice écologique » en mars 2013
Ecrit par Deborah L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php